Côte du GT Turbo à la revente

Pourquoi la côte du GT Turbo augmente ?

Passé dans la catégorie collection et avec une date de sotie en 1985, les Super 5 GT Turbo voient leur côte de revente remonter rapidement. Surtout depuis le mouvement Youngtimers.

Ce phénomène, bien que peut-être éphémère, est selon moi une bonne chose.

Nombre de GT Turbo ont été "tunnés" et transformés au milieu des années 1990 car ils permettaient de bonne performance et ils étaient bon marché au moment de l'essor de cette discipline.

Les fabricants d'accessoires de l'époque furent nombreux et les personnalisations légères (transformation facile avec peu de moyen) accessible à tous ou presque.

Si il est vrai que certaine transformation était bien exécutée, ce n'était pas toujours le cas et nombre d'amateurs n’ont pas vraiment abouti leur réalisation provoquant une mauvaise réputation et une dévaluation du modèle devenu peu esthétique pour les acheteurs..

L'augmentation de la côte des exemplaires conservés d'origine permet aux "exemplaires tunnés" pouvant être sauvés de retrouver parfois leur splendeurs de sortie de concession. Certain relance des projet de restauration (comme moi) et d'autre envisage de terminer des préparations plus abouties et plus pro.

Phénomène qui mécaniquement augmente la côte moyenne de tous les GT Turbo en vente sur le marché.

En bon propriétaire, je contrôle ainsi régulièrement ce que peux valoir mon auto. Et je ne peux que me réjouir de cette boucle vertueuse malgré une contre partie désagréable : la flambée des prix des belles pièces d'origines encore disponibles.

Comment déterminer la côte de revente ?

Personnellement j'utilise une méthode est simple : j'effectue un relevé de prix de vente sur Leboncoinpar exemple (ou la centrale, ou les deux...). L'important est de récolter un échantillon représentatif de 3-4 véhicules et sur plusieurs support d'annonce.

L'idée est de recherché les modèles dans un état le plus proche possible de l'origine (et de ma voiture) et de noter leurs prix puis d'en faire la moyenne par support.

Exemples de prix collectés

R5 gt turbo phase2 Voitures Hérault - leboncoin.fr 2015-06-23 13-20-07

Renault 5 gt turbo Voitures Pyrénées-Orientales - leboncoin.fr 2015-06-23 13-27-20

Screenshot_2014-05-18-12-29-51

Bref la côte augmente

Sur ces trois relevés de prix de beaux exemplaires d'origine, la moyenne de prix s'établi à près de : 8333 € !!! (Leboncoin uniquement)

A titre de comparaison, le prix de vente du GT Turbo neuf en 1985 était de 73 600 Frs (soit environ 11220 €)

A l'heure ou j'écris ces lignes la côte continue son ascension et un très bel exemplaire de la série spéciale Alain Oreille est en vente pour 25 000 €.

Si ses prix de vente sont réels, la sauvegarde d'un GT Turbo devient une opération rentable. Quand on ajoute à cela le plaisir que procure cette voiture, aucune raison de s'en priver.

 

Capture Leboncoin du 1 mai 2016

Annonces Voitures d'occasion Renault 5 GT Turbo dans toute la France - leboncoin.fr 2016-05-01 15-02-12

Mais alors pourquoi s’acharner …

…et ne pas la mettre à la casse ?!?

C’est l’éternelle question que les gens me posent lorsqu’ils entrevoient le vaste chantier qu’est la restauration de ma Super 5 GT Turbo !

La réponse malheureusement,  je ne peux la donner maintenant. Tout simplement parceque cette question justement, ils ne me la poseraient pas si ils avaient poser un jour leurs culs dans un GT Turbo !

Un début d’explication ? peut-être oui, car le GT Turbo c’est avant tout une histoire de chiffres, la preuve en images et dans les commentaires :

Maintenant j’éspère que la question sera : « mais alors pourquoi rouge ….? »

Vérification de stockage

Peu de temps et d’avancement sur la voiture en ce moment.

Néanmoins j’essaye de faire en sorte qu’il n’y ai pas plus de dégâts engendré par le temps d’immobilisation.

Je viens de trouver 4 pneus (HS) de Twingo. J’ai décidé de mettre le GT Turbo sur ses « roulettes » en attendant de pouvoir m’y remettre.

Quelques photos :

Au passage j’ai fais quelques contrôles visuels car cela fera bientôt 4 ans que la voiture est en attente dehors, sans bouger…

Rien à signaler, sauf le bas de caisse ressoudé. En effet mes craintes se confirment et cela re-rouille en dessous la peinture.

Je vais ferai intervenir un carrossier pour éliminer définitivement les déformations et empêcher le retour de la corrosion.

Départ par la route vers Sud

Le déménagement approche et le GT Turbo vient avec nous.  Il doit encore être remonté et préparé pour parcourir 950 km à destination de Béziers !

Voici les travaux en cours, un peu de remontage, un démarrage et des tentatives de réglages…

Sur ces photos, le GT Turbo, vient de faire ses premiers tours de roues depuis le départ de son entrepôt jusqu’à mon box. Cela faisait près de 6 ans qu’il n’avait pas tourné !

A ce stade, toute la mise au point reste à faire car le moteur tient mal le ralenti et se noie dans les tours (problème d’allumage ?).

Nous disposons de très peu de temps (et d’argent, sic) pour améliorer la situation donc nous devons tout faire nous même !

Pour ajouter au défi, la voiture sera chargée de tout le contenu du box. La ligne d’échappement, bien que fonctionnelle me paraît faiblarde et d’ailleurs nous en reparlerons dans l’étape suivante : le récit du trajet !

Enfin pour le pilote, il faut prévoir un échauffement intensif de la jambe droite : en effet, une jambe d’acier est nécessaire pour actionner la pédale d’embrayage !

Nouvelle arrivante dans le box…

Depuis quelques jours j’ai fait l’acquisition d’une nouveauté qui fera elle aussi l’objet, un peu plus tard, de quelques articles sur ce blog .

Voici donc a quoi ressemble mon box après une traversé du Val de Marne plutôt périlleuse – la voiture broute, le ralentie est élévé puis bas, ça cale à l’accélération et au rétrogradage, la batterie est faiblarde, le turbo déclenche tôt et embrayage hyper dur !!

A gauche, à côté de GT Turbo, se trouve ma Porsche 944 L 2,5l 163 ch de 1982 « Rouge Indien » que j’ai acheté il y a quelques jours à Lille.

Les deux sont rouges mais les deux ne sont pas turbo : sur le papier le GT Turbo serait même meilleur en performance d’accélération.

Comme promis quelques photos de la restauration du GT Turbo qui a un peu avancé :

Le bas de caisse avant découpe et soudure :

Et après :

A l’intérieur, il reste un gros travail de préparation à la peinture de tous les éléments de carrosserie et remontage pour finir.

Côté mécanique, comme je le disais plus haut, il y a encore pas mal de chose a revoir car l’embrayage est très, très, très dur ! De plus le moteur ne tourne pas « rond » malgré que la tête d’allumage et les bougie soient neufs.

Je pense revoir mon allumage électronique.